Aucune hausse du tarif de traitement des déchets pour 2021

Bury, le 5 novembre 2020 – La Régie intermunicipale du centre de valorisation des matières résiduelles du Haut-Saint-François et de Sherbrooke (Valoris) a approuvé cet après-midi son budget d’exploitation ainsi que son programme d’investissement pour l’année 2021 lors d’une réunion extraordinaire tenue dans les locaux de la Régie et virtuellement. Ce budget doit maintenant être soumis pour adoption auprès des deux partenaires, soit la MRC du Haut-St-François et la Ville de Sherbrooke.

Le Plan de redressement 2019-2021 a été la trame de fond pour élaborer le budget 2021. Ce dernier a été préparé selon des critères conservateurs évitant ainsi de mauvaises surprises en cours d’année.

Pour le budget 2021, les prévisions de réception de matières résiduelles sont de 34 000 tonnes acheminées par la Ville de Sherbrooke, 7000 tonnes par les 14 municipalités de la MRC, 2 350 tonnes de municipalités non membres et 4 500 tonnes d’autres clients.

Par rapport au budget 2020, qui s’élevait à 16 457 649$, le prochain budget de fonctionnement sera de 17 957 292$. Il s’agit d’une augmentation de l’ordre de 9% qui est principalement dû au rehaussement du niveau de service de la ligne de tri des résidus de construction, rénovation et démolition (CRD) avec la réception projetée de quelques 30 000 tonnes de résidus supplémentaires par rapport à 2020 et au maintien de la réserve de nivellement de l’enveloppe pour le remboursement annuel de la dette accumulée. Cette réserve de 1 256 084$ permettra de pallier l’excédent du paiement au plafond de remboursement annuel fixé à 6 M$ lequel est projeté pour l’exercice 2023.

Malgré cette hausse, Valoris réussit à tirer son épingle du jeu en ne procédant à aucune augmentation de tarifs de traitement des déchets pour les municipalités membres, les municipalités non membres et les autres clients. Ceux-ci seront maintenus au même niveau qu’en 2020, soit respectivement à 241 $/tonne, à 92 $/tonne et à 133 $/tonne. Par ailleurs, les tarifs pour les activités du Centre de transfert situé à Sherbrooke demeurent également les mêmes pour 2021. Ils sont établis sur le principe utilisateur payeur et seront de 6,78 $/tonne pour le transbordement et de 12,09 $/tonne pour le transport pour les municipalités membres et de 7,65 $/tonne pour le transbordement et 12,95 $/tonne pour le transport pour les autres clients.

Des changements tarifaires sont la gestion du bardeau d’asphalte trié et non trié, les sols de recouvrement du lieu d’enfouissement technique, les branches et souches de même que les résidus de CRD de qualité entre 50% et 70% et les pesées publiques sans service. De nouveaux tarifs approuvés dernièrement par le conseil d’administration s’appliqueront dès le 1er janvier 2021. Ces ajustements découlent principalement des conditions des marchés propres à chaque matière résiduelle.

Du côté des investissements, l’entrée principale du site de Bury et son poste de pesée seront réaménagés. Des travaux mineurs sont également prévus pour optimiser la ligne de tri CRD. Si Valoris obtient l’autorisation gouvernementale nécessaire pour aller de l’avant avec son projet pilote de vitrine de démonstration technologique, certains travaux d’envergure devront être préalablement réalisés pour permettre le redémarrage de la ligne de tri des déchets RÉS/ICI, dont la mise en place d’une plateforme de compostage pour valoriser les matières organiques extraites des déchets.

 

Valoris compte également aller de l’avant avec un partenaire privé pour la valorisation du biogaz pompé de la masse de déchets de son lieu d’enfouissement technique. Valoris anticipe des revenus de royauté pour chaque mètre cube de gaz brut acheminé aux installations de valorisation qui seront situées sur son site de Bury. Le biogaz est un gaz naturel renouvelable à fiable impact comme générateur de GES et il contribue à remplacer des carburants fossiles dans la lutte aux changements climatiques.

 

Citations

« Nous sommes fiers du budget que l’on dépose aujourd’hui et l’une des bonnes nouvelles est que l’on a stoppé les augmentations de tarifs. Il y a beaucoup de travail qui a été accompli au cours des 12 derniers mois. Nous avons déjà réussi à payer certaines dettes et à rembourser certains fonds d’opération. De plus, il y a beaucoup de projets intéressants chez Valoris (agrandissement, centre accrédité de CRD, valorisation du biogaz, etc.) et leur aboutissement permettra un avenir pérenne et une régularisation des revenus et des dépenses. C’est à ce moment que les citoyens récolteront le fruit des efforts consentis par l’organisation ».

Robert Roy, président de Valoris

« La mise en place des différentes mesures contenues dans le Plan de redressement 2019-2021 commence à porter fruits et cela malgré la pandémie de COVID-19. Nous travaillons toujours très fort avec nos partenaires pour permettre à Valoris de devenir un actif majeur pour la région dans la gestion intégrée des matières résiduelles et de déployer des approches novatrices pour réduire l’enfouissement ».

Steve Lussier, vice-président de Valoris

 

 

-30-