Historique

CRÉATION DE VALORIS

Depuis 2010, la Ville de Sherbrooke et la MRC du Haut-Saint-François ont uni leurs ressources pour devenir les deux copropriétaires du site. Elles ont créé à cet effet, la Régie intermunicipale du centre de valorisation des matières résiduelles du Haut-Saint-François et de Sherbrooke, nommée Valoris, ayant pour mission de valoriser les matières résiduelles de la région.



Lieu d’enfouissement
technique

Avec la nouvelle règlementation régissant l’enfouissement des matières résiduelles, la MRC entreprend, en 2009, la construction d’un lieu d’enfouissement technique (LET) de façon à répondre aux normes les plus strictes dans ce domaine au Québec. Le LET a été mis en service en décembre 2009 et reçoit actuellement les matières résiduelles domestiques, industrielles, commerciales, institutionnelles ainsi que les résidus de construction, rénovation et démolition de l’Estrie et des environs. Le LET est doté de son propre système de traitement des eaux de lixiviation.


Partenariats

En 1998, GSI Environnement devient locataire d’un espace et y implante ses installations de gestion intégrée de la biomasse. Dans sa poursuite de diversification des activités du site, la MRC met en opération, en 2005, un centre expérimental de tri et de conditionnement (bioréacteur) ainsi qu’une cellule d’enfouissement des matières résiduelles en lien avec cette installation.

Durant la même année, un écocentre régional a ouvert sur le site en concordance avec les actions prévues au Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC. Cet écocentre est maintenant déménagé sur le chemin Maine Central, à proximité de Valoris.